....

The Royal Canadian Academy of Arts (RCA), founded in 1880, is one of Canada’s oldest continually-operating artist-run organizations. We celebrate, through advocacy, awards, scholarships, donations, mentorships, publications, exhibitions, and symposia, the achievements of Canada’s most distinguished cultural producers. Today’s Academy is comprised of nearly 800 established Canadian professionals coming from a variety of disciplines including painting, sculpture, architecture, printmaking, design, fine craft, photography, filmmaking, performance, installation, video, and media arts. Members are elected annually to the Academy, typically in mid­-career, by a jury of RCA peers.

The RCA is a registered national non-profit organization. The Academy is administered by a Governing Council (GC) composed of delegates from all parts of Canada, on a rotating basis. The GC is comprised of a mix of Academicians and non-members elected for their expertise. The RCA Executive Committee is appointed by GC members, and is comprised of the President, two Vice-Presidents, a Secretary and a Treasurer. The RCA relies primarily on members’ annual dues, with additional contributions coming from RCA members, foundations, and friends. The RCA Trust pursues individual donations, endowments and corporate contributions.

Encouraged by Canada’s Governor General, the Marquis of Lorne, the RCA was founded by twenty-six of the country’s most accomplished painters, sculptors and architects. Determined to foster the visual arts in their young country, these artist-pioneers laid much of the founda­tion of Canada’s visual arts heritage, including the founding, in 1880, of the National Gallery of Canada, with a requirement that each newly-elected Academician deposit a work, thus forming the nucleus of the Gallery’s Canadian Collection. Today, many Canadians are surprised to learn that this practice continued until the mid-1970s.

Some prominent painters from the very early years were Lucius R. O’Brien, first President of the RCA, 1880 and Napoléon Bourassa, first Vice-President of the RCA, 1880. Distinguished Academicians have included Paul Peel, painter; Marc­-Aurèle de Foy Suzor­-Coté, painter; Clarence Gagnon, painter; Yves Gaucher, painter; Lawren  P. Harris, painter; Gershon Iskovitz, painter; Frederick Varley, painter; John C. Parkin, architect; and Yousuf Karsh, photographer. Today, the RCA includes amongst its members Michel Dallaire, industrial designer; Jocelyne Alloucherie, photographer; David Altmejd, sculptor; Ginette Caron, graphic designer; Norman Jewison, filmmaker; Michael Snow, painter; Brigitte Shim, architect; Sara Diamond, new media; Claude Provencher, architect; Bruce Kuwabara, architect; Diane Bisson, industrial designer; Suzy Lake, photographer; Atom Egoyan, filmmaker; Edward Burtynsky, photographer; and the three-member collective BLG, installation. Recent Indigenous members include Shuvinai Ashoona, drawing; Robert Davidson, sculptor; Rebecca Belmore, mixed media; Faye Heaveyshield, sculptor; and James Hart, sculptor.

The RCA actively supports emerging artists from across the country by annually offering the C.D. Howe Scholarship; the Ernest Annau Scholarship; the Arthur Erickson Foundation Scholarship; the Nancy Petrie Award; the Joseph Plaskett Award; and the Klaus Nienkamper Scholarship. The RCA Trust Fund provides occasional grants to public galleries across Canada, to purchase and exhibit works of living Canadian artists, while the RCA Scholarship Fund provides financial assistance to young Canadians for post­-graduate study in the visual arts. The RCA Programme Fund mounts exhibitions, produces publications, and hosts other public activities aimed at strength­ening Canadians’ appreciation of the historic context of art and design and the work of their contemporary visual artists. We feel our unique contribution to the contemporary visual arts in Canada is in embracing trans-disciplinarity, and we look forward to highlighting and celebrating this in the public symposium Passages— at our 2018 Ottawa Annual General Assembly. 

..

L’Académie royale des arts du Canada (RCA), fondée en 1880 et toujours en opération, est l’un des organismes autogérés par des artistes les plus anciens au Canada. En offrant des services de représentation, des prix, des bourses, des dons, des mentorats, des publications, des expositions et des colloques, nous célébrons les réalisations des producteurs et productrices culturels canadiens les plus éminents. Aujourd’hui, l’Académie regroupe presque 800 professionnels issus de diverses  disciplines, parmi lesquelles la peinture, la sculpture, l’architecture, l’estampe, le design, l’artisanat, la photographie, le cinéma, la performance, l’installation, la vidéo et les arts médiatiques. Les membres, en général à mi-carrière, sont élus à l’Académie à chaque année par un jury de pairs de la RCA.

La RCA est enregistrée au niveau fédéral en tant qu’organisation à but non lucratif. L’Académie est gérée par un conseil d’administration (CA), composé de délégués provenant de toutes les régions du Canada et régulièrement renouvelé. Le CA réunit des académiciens aussi bien que des non-membres élus en raison de leur expertise. Le comité exécutif de la RCA est nommé par les membres du CA et comprend un président, deux vice-présidents, un secrétaire et un trésorier. La RCA dépend principalement des cotisations annuelles de ses membres et sur des contributions additionnelles de ses membres, de fondations et d’amis. La Fiducie de la RCA collecte des dons personnels, des dotations et des contributions d’entreprises.

Encouragée par le gouverneur général du Canada, le marquis de Lorne, la RCA a été fondée par vingt-six peintres, sculpteurs et architectes les plus accomplis au pays. Déterminés à stimuler les arts visuels dans leur jeune pays, ces artistes-pionniers ont posé les bases du patrimoine en arts visuels du Canada, entre autres, par la fondation en 1880, du Musée des beaux-arts du Canada, qui exige de chaque membre de l’académie nouvellement élu qu’il ou elle dépose une œuvre, formant ainsi le noyau de la collection d’art canadien du Musée. Aujourd’hui au Canada, plusieurs sont surpris d’apprendre que cette pratique s’est poursuivie jusqu’au milieu des années 1970.

Voici certains des peintres éminents de ces premières années : Lucius R. O’Brien, premier président de la RCA, en 1880, et Napoléon Bourassa, premier vice-président de la RCA, en 1880. Parmi les académiciens distingués, mentionnons Paul Peel, peintre ; Marc­-Aurèle de Foy Suzor­-Coté, peintre ; Clarence Gagnon, peintre ; Yves Gaucher, peintre ; Lawren  P. Harris, peintre ; Gershon Iskovitz, peintre ; Frederick Varley, peintre ;  John C. Parkin, architecte ; et Yousuf Karsh, photographe. Aujourd’hui, la RCA compte parmi ses membres Michel Dallaire, designer industriel ; Jocelyne Alloucherie, photographe ; David Altmejd, sculpteur ; Ginette Caron, designer graphique ; Norman Jewison, cinéaste ; Michael Snow, peintre ; Brigitte Shim, architecte ; Sara Diamond, artiste néomédiatique ; Claude Provencher, architecte ; Bruce Kuwabara, architecte ; Diane Bisson, designer industrielle ; Suzy Lake, photographe ; Atom Egoyan, cinéaste ; Edward Burtynsky, photographe ; et le collectif de trois membres BLG, art-installation. Parmi, les nouveaux membres autochtones, mentionnons Shuvinai Ashoona, dessinatrice ; Robert Davidson, sculpteur ; Rebecca Belmore, artiste pluridisciplinaire ; Faye Heaveyshield, sculpteur ; et James Hart, sculpteur.

La RCA soutient activement les artistes de la relève à travers le pays en offrant à chaque année la bourse C. D. Howe, la bourse Ernest Annau, la bourse de la Fondation Arthur Erickson, le prix Nancy Petrie, le prix Joseph Plaskett et la bourse Klaus Nienkamper. Le Fonds en fiducie de la RCA octroie à l’occasion des subventions à des musées régionaux à travers le Canada pour l’acquisition et la présentation des œuvres d’artistes canadiens vivants, alors que le Fonds pour les bourses de la RCA offre une aide financière aux jeunes Canadiens et Canadiennes souhaitant poursuivre des études de troisième cycle dans le domaine des arts visuels. Le Fonds pour les programmes de la RCA permet de monter des expositions, de produire des publications et d’organiser d’autres activités publiques visant à aider la population canadienne à approfondir ses connaissances du contexte historique de l’art et du design ainsi que les réalisations des artistes visuels contemporains. Nous considérons que, dans notre contribution aux arts visuels canadiens, nous devons prôner la transdisciplinarité, et nous anticipons le plaisir de mettre en lumière et de célébrer cet apport unique lors du colloque public Passages—, dans le cadre de notre Assemblée générale annuelle 2018 à Ottawa.

....